Comparateur de prime 2015


Economies, Assurance maladie
Actualités et Informations

Préserver la place économique Suisse

20.10.2014 13:13:00

Le 30 novembre 2014, les électeurs suisses se prononceront sur l’initiative populaire de l’association Ecopop. Les initiateurs réclament, premièrement, un taux d’immigration fixe pour la Suisse et, deuxièmement, des investissements de l’ordre de 200 millions de francs par an dans des mesures de prévention destinées aux pays en voie de développement. Les assureurs privés craignent qu'une nouvelle limitation aussi ferme de l’immigration de main d’œuvre qualifiée n’ait de graves conséquences: elle ne manquera pas de nuire grandement à la place économique suisse.

Zurich, le 2 octobre 2014 – En approuvant le 9 février 2014 l’initiative contre l’immigration de masse, les électeurs suisses ont clairement signifié qu’ils souhaitaient limiter l’immigration. Cette initiative doit être appliquée en prenant en compte les intérêts économiques, et le Conseil fédéral veillera également à préserver la collaboration constructive déjà en place avec l’UE.

Le manque de main d’œuvre qualifiée s’exacerbe
Or, l’initiative populaire «Halte à la surpopulation – Oui à la préservation durable des ressources naturelles» de l’association Ecopop ne laisse aucune marge de manœuvre: elle prône la limitation du solde migratoire annuel net à 0,2% de la population résidant de manière permanente en Suisse, soit une réduction de l’actuelle immigration de 80% environ, et l’accueil de seulement 16 000 personnes par an. Sont compris dans ce nombre les demandeurs d’asile, les Suisses de l’étranger rentrant en Suisse ainsi que la main d’œuvre qualifiée. En conséquence, non seulement un Oui saboterait les difficiles discussions avec l’UE dans l’optique du sauvetage des accords bilatéraux, mais provoquerait un accroissement massif de la pénurie de spécialistes.

Mais, le plus dramatique, c’est qu’une telle limitation de l‘immigration reviendrait à se pénaliser soi-même: comme nous vivons de plus en plus vieux et que le taux de natalité demeure faible, la proportion de personnes âgées progresse rapidement en Suisse. Dans quelques années, lorsque la génération des baby-boomers pendra sa retraite, la pénurie de main d’œuvre ne manquera pas de provoquer de graves problèmes dans nombre d’entreprises.

 

Snowcross, kicksport hivernal - suis-je assuré contre les accidents ?

08.10.2014 09:14:00

J’ai l’intention de participer à une course de motoneige cet hiver. La LAA paierait-elle en cas d’accident ou dois-je conclure une assurance supplémentaire?

En participant à une course de motoneige où vous foncez à toute allure dans la campagne hivernale, vous courez un risque particulier. A l’instar d’autres sports à risque, il ne serait pas équitable de répartir sur l’ensemble d’une communauté de risques d’accident «normaux» les frais qu’entraîne un accident à risque élevé. Conformément à la loi, l’assurance accidents obligatoire (LAA) – qui vous couvre en votre qualité de salarié – réduirait de moitié ses prestations en espèces, voire les refuserait totalement, dans le cas d’un accident causé par une activité totalement téméraire comme le snowcross.

Assurer les risques particuliers avant de les courir

Quelques compagnies assurent tout de même la pratique de sports téméraires. Le genre de sport à risque pratiqué doit être mentionné dans la proposition d’assurance accidents individuelle; la couverture d’assurance ainsi souhaitée appelle un calcul spécial de la prime pour tenir compte du risque particulier. Dans le cadre d’un contrat déjà conclu, il faut déterminer si le kicksport envisagé est inclus dans la police – à défaut, vous devriez demander l’adaptation de votre couverture avant de partir pour votre course périlleuse à motoneige. L’extension de la couverture justifiera probablement un supplément de prime ad hoc. Si vous ne prenez pas le soin de clarifier préalablement votre situation, vous courrez en plus le risque d’être insuffisamment assuré.

La campagne de prévention "Garde les yeux sur la route"

07.10.2014 17:44:00

 

Manque d’attention et distraction au volant sont les principales causes d’accident de la circulation en Suisse. Rien qu’en 2013, près de 13 000 accidents ont été provoqués par des conducteurs et des conductrices distraits et inattentifs. Ce que beaucoup sous-estiment, c’est que tout conducteur occupé à écrire un SMS, à téléphoner ou à régler son navigateur n’a plus le contrôle de son véhicule. Le risque d’accident est alors fortement démultiplié.

Au volant, la conduite doit redevenir la principale occupation. Tel est l’objectif de la campagne de prévention «Garde les yeux sur la route» de l’Association Suisse d’Assurances et du TCS.

La paire d’yeux «Lefty» et «Righty» est la mascotte et l’identité visuelle de cette campagne. Ces deux personnages jouent un rôle central dans tous les médias, comme spots TV, bannières en lignes, affiches, site web de la campagne et Facebook ainsi que Drive-Mode-App. Conçue sur 3 ans, cette campagne prendra fin en 2016.

Produits en Vente

Pour tous les 2 Roues

2 Roues

Indispensable à tous les conducteurs de 2 roues ! Accident de la route et faute grave ? Pensez-y et prenez vos précautions ! Prenez 2R ! 2R-swiss.ch...

Protekta: Protection Juridique

Protection Juridique

La protection juridique privée vous protège dans votre vie de tous les jours : maison, travail, banque, assurance, vacances, sport, retraite, achat, vente, voiture et leasing de biens mobilier. Suite...

Assurance animaux: Wau-Miau !

Wau-Miau

Pour les propriétaires d’animaux qui ont du flair. L’assurance tout en un pour chiens et chats. Suite...